Maître Catherine KIMAN a prêté serment en 1983 et est inscrite au Barreau de PARIS.

Elle a exercé sa profession, dans un premier temps, en qualité de généraliste, pour ensuite se consacrer plus spécifiquement au Droit du Travail.
Dans ce cadre, elle a acquis une compétence élargie dans la gestion des relations salariales, allant de la conclusion du contrat de travail à la rupture des relations contractuelles, quelque soit la forme que prend cette rupture, conventionnelle ou litigieuse.
Elle bénéficie d’une parfaite connaissance du fonctionnement des Conseils de Prud’hommes, tant à Paris qu’en région parisienne ou encore en province.

«Nul n’est censé ignorer la loi»

Ce principe français conditionne les rapports du citoyen avec la justice. A condition de connaître les multiples lois, décrets, circulaires et autres textes qui règlement la vie du justiciable.
Aujourd’hui, tout particulier se trouve confrontés à des problèmes d’ordre juridique : droit de la famille, droit du travail, droit de la consommation, droit locatif, droit bancaire, droit des successions…
La bonne réponse au bon moment permet d’éviter les litiges, et lorsqu’ils sont nés, de se défendre efficacement.
Les conseils d’un avocat s’inscrivent dans cette démarche d’information :
analyse des difficultés exposées
conseils sur les moyens de prévention ou d’action juridiques ou judiciaires.
Face aux difficultés économiques ou juridiques, l’avocat est l’interlocuteur qui peut aider, informer, conseiller et assister et défendre.

L’information

Certains domaines juridique, tel que le Droit du Travail sont en constante évolution.
L’avocat est un praticien du droit.
Il est donc à même d’informer ses interlocuteurs sur l’évolution des textes juridiques et sur leur application aux actes juridiques et à leurs conséquences.

Le conseil et l’assistance

L’avocat a une mission de conseil et d’assistance.
Son expérience lui permet d’analyser une question juridique et de fournir un conseil rapide et efficace.

La défense

Lorsque le contentieux est inévitable, l’Avocat représente son client tant en première instance qu’en appel et plaide devant toutes les juridictions de l’ordre judiciaire (Tribunal d’Instance et de Grande Instance, Conseil de Prud’hommes, Cour d’appel), devant les Tribunaux Administratifs ainsi que devant tous les organismes juridictionnels (Commissions Paritaires et Administratives, Conseil de Discipline).
L’avocat est seul habilité à assurer la représentation de son client devant le Tribunal de Grande Instance, juridiction civile de droit commun.

La confidentialité

L’avocat est soumis au respect du secret professionnel.
Tous les actes accomplis, tant au niveau des tentatives de conciliation ou de médiation que les actes contentieux sont couverts par ce principe de confidentialité.